93. Et si « la chanteuse aux pieds nus » avait été femme politique romaine : la Jules Césaria Evora

Saudade

par « mille pattes », sur une idée de Grenadine

Auteur de l’article : Grenadine